La Toussaint en Corse

En Corse, la fête de la Toussaint en Corse est une des fêtes les plus importantes surtout dans les villages.

Toussaint en Corse : Une fête avant tout familiale

Île très respectueuse des traditions religieuses, la Corse est, depuis des générations, restée très attachée aux valeurs et aux coutumes religieuses notamment concernant la fête de la Toussaint.

En Corse, la fête de la Toussaint ou “I Santi” n’est pas juste une fête commerciale comme vous pourriez avoir l’habitude de voir ailleurs. Elle présente une plus grande dimension où la famille tient une grande place. On se déplace au village et c’est entouré de la famille et des amis, que l’on commémore les défunts. Une commémoration qui, selon la région, repose sur certains coutumes.

Le 1er novembre, c’est « I Santi » ou la fête de tous les saints. Durant la journée, on se recueille en famille dans les cimetières pour honorer les ancêtres et demander leur protection. Les tombes se recouvrent de chrysanthèmes et des bougies sont allumées. Une manière de chasser les ténèbres et de guider les disparus depuis l’au-delà.

A la tombée de la nuit à l’heure où "les morts reviennent là où ils ont vécu", on ajoute alors un couvert pour le(s) défunt(s) et on dîne dans une ambiance conviviale. A l’heure du coucher, du pain et de l’eau, ou bien du lait et des châtaignes sont laissés sur la table ou au rebord de la fenêtre.

Autrefois, à la nuit de la Toussaint, les plus jeunes sonnaient les cloches de l’église. Une pratique qui ne se fait plus à l’heure actuelle.

Toussaint et traditions culinaires en Corse

En Corse, les fêtes religieuses riment avec recettes traditionnelles notamment celui d’offrir des chaussons au blette et brocciu - « bastelle » ou « sciacce » en Corse. Chacun en confectionne le jour de Toussaint. Une tradition qui est encore très vivace dans le Sartenais, en Corse du sud.

En Haute-Corse, à Bastia, c’est la “salviata” que l’on prépare. La particularité de ce gâteau est sa forme en “S”.

A Bonifacio, c’est le Panu di u morti qui est préparé. C’est le traditionnel pain des morts consommé durant la Toussaint. Le pain est alors laissé sur la table ou au bord de la fenêtre à la nuit de la Toussaint. Du pain qui serait destiné aux défunts pour les accompagner dans leur dernier voyage ou à déguster avant d’aller se recueillir sur les tombes.

Ci-dessus la recette traditionnelle du Pain des morts - qui peut varier selon les régions. (Source : Cuisinez Corse)

Ingrédients :

- 250g de farine
- 1 sachet de levure de boulanger
- 60g de beurre
- 50g de sucre
- 2 œufs
- 10 cl de lait
- 60g de raisins secs
- 60g de noix décortiquées
- 1 zeste de citron

Préparation

Méthode 1 :

Dans votre machine pain, mettez tous les ingrédients même les noix. Choisissez ensuite un programme de type « brioche » et programmez 1h30 de pétrissage. Créez ensuite des boules de pâte et mettre au four.

Méthode 2 :

Verser la farine dans un saladier et faire un puits au centre. Verser le sucre, le beurre fondu, le lait, les zestes et la levure. Mélangez puis ajouter le reste des ingrédients sauf les noix et les raisins secs. Mélanger plus fermement.

Pétrir ensuite pendant une dizaine de minutes la pâte obtenue sur un plan de travail préalablement recouvert de farine. Ne vous arrêtez que si vous obtenez une pâte bien élastique.

Hachez les noix et déballez les raisins secs puis incorporez les à la pâte. Faites une boule et replacez-la dans le saladier (couvrir d’un torchon propre). La pâte doit reposer environ 1h à température ambiante. Séparez-la en deux pour former deux boules et pour des pains bien dorés, badigeonnez votre pâte d’un jaune d’œuf.

Préchauffez votre four à 180°c et programmez une cuisson de 40 minutes. Enfournez vos pâtes en évitant de les mettre côte à côte car elles vont gonfler durant la cuisson.

Des traditions insulaires à ne pas manquer de découvrir durant vos vacances de Toussaint en Corse !