Tourisme et ornithologie en Corse

Vous êtes un passionné d’ornithologie ? Vous adorez admirer ces merveilleux envols et le ballet qu’offre les oiseaux dans le ciel ? Rendez-vous en Corse pour allier vacances et passion ! L’ile de Beauté se prête en effet merveilleusement à l’observation des oiseaux dont nombreux sont endémiques et emblématiques de la Corse. Venez découvrir une terre d’exception, entre mer et montagne, pour des vacances hors du commun au contact de la nature.

Ornithologie en Corse : l’essentiel à retenir

La Corse est un paradis pour les amoureux de la nature mais aussi pour les oiseaux. Offrant une faune et une flore extrêmement riches et diversifiées, l’île de Beauté compte de nombreux espèces d’oiseaux dont la seule espèce d’oiseau endémique de France : la sittelle corse. Présents également dans les montagnes hautes et préservées de l’Île de Beauté se trouvent les rapaces.

Mais que ce soit sur le littoral, dans les zones humides ou arides de l’île, il est toujours possible d’observer des oiseaux dont le mode de vie est adapté à ces différents environnements.

Quand venir ?

Pour venir observer les oiseaux tout en profitant du calme de l’île avant le rush de l’été, pensez à venir au printemps ! Si la plupart des espèces volatiles peuvent y être observée toute l’année, le printemps offre plus de confort et d’émerveillement : une température douce, une nature qui s’éveille et qui se pare de ses nouvelles couleurs, les chants des oiseaux… Vous pouvez également venir en octobre - novembre pour profiter de températures à la baisse mais toujours très agréables. Les vacanciers se faisant moins nombreux durant ces deux périodes, les oiseaux sortent plus volontiers de leurs nids.

Que prévoir ?

Pour une observation réussie et respectueux de la nature :
- Prévoir son matériel d’observation : jumelles et longue-vue.
- Se renseigner sur le calendrier des migrations pour savoir quelles espèces vous pourrez observer lors de votre venue et où aller.
- Ne pas hésiter à solliciter des guides naturalistes : ils vous aideront à repérer, identifier et mieux connaître les différentes espèces.
- Programmer des sortie insolites à l’éveil de la nature, crépusculaire ou avec une parabole pour encore mieux identifier les chants d’oiseaux.

Et pour votre sécurité et le bien-être des oiseaux :
- Respecter la quiétude et la tranquillité des oiseaux que vous rencontrez venus se reposer et nicher.
- Marcher sur les chemins balisés pour éviter d’écraser des oeufs.
- Éviter de vous aventurer seul en baie et dans les marais !
- Inutile d’emmener vos petites graines, les oiseaux savent où trouver leur nourriture.
- Ne touchez pas aux oisillons, aux nids, aux oeufs, vous feriez fuir la mère et risquez de vous faire attaquer.

Ornithologie en Corse : les sites d’observations

Il existe de nombreux sites d’observation et pour un oeil averti, pensez à observer autour de vous tout simplement ! Ci-dessous quelques pistes d’observation intéressantes et loin d’être exhaustive :

Pour la région de Propriano, rendez-vous à la Plaine de Tavaria, près de Portigliolo et l’embouchure du Rizzanese. Vous pourrez y découvrir des guêpiers, des bouscarles, cisticoles, étourneaux unicolores, le milan royal, des fauvettes sarde, des pies-grièches (écorcheur et à tête rousse), le Venturon corse,... N’hésitez pas à faire une petite rando jusqu’au Col de Bavella pour voir la Sittelle corse et peut être le Gypaète en suivant par exemple le GR20 vers le sud.

Que faire :

- Visite des sites archéologiques de Cauria et de Filitosa
- Visite de Sartène
- Baignades dans les magnifiques plages de Portigliolo (au sud), et Baracci (au nord)
- Promenade à la baie de Campomoro situé sur la pointe sud du golfe de Propriano (20 minutes). Montez sur la tour Génoise, la vue est magnifique depuis son sommet.
- Randonnée au le Mare a Mare Sud qui permet de rejoindre Porto-Vecchio, et le second le Mare e Monti jusqu’à Porticcio.

Où se loger :

- Sartène : Le Rossi
- Propriano : Le Golfe Piscine et Spa, Marinca et Spa, Bartaccia Hotel, Miramar Boutique Hotel, Le Neptune, Roc e Mare, Arcu di Sole, Belambra Arena Bianca, Marina Di Fiori, Résidence Figarella, Alba Rossa, Arco Plage

Tout près d’Ajaccio, n’hésitez pas à vous renseigner sur l’ouverture de l’embouchure de la Gravona et du Prunelli, juste au sud de l’aéroport. Le site est beaucoup plus riche au printemps ainsi qu’en mer, dans le golfe. A pied ou à vélo, rendez-vous également à la pointe de la Parata (en face des îles Sanguinaires, à l’ouest d’Ajaccio) où vous pourrez observer entre autres, des cormorans huppés.

Que faire :

- Circuit “A l’aventure” : une découverte sports et nature accessible dès l’âge de 6 ans.
- Promenade “Au Fil de l’eau”
- Ballade aux Sanguinaires
- Visite du quartier génois d’Ajaccio
- Visite du château de la Punta
- Randonnée au sentier des crêtes
- Visite de A Cupulatta, le plus grand parc de tortues en Europe
- Rencontres et shopping aux le marché des producteurs du Pays Ajaccien qui se tient tous les mercredis de 7h à 13h sur la Place Foch.
- Shopping de nuit tous les vendredis de juillet et août, à partir de 20h

Où se loger : Castel d’Orcino, Alata, Cala di Sole, Stella di Mare, San Carlu Citadelle, Hotel Napoléon, Best Western Plus Amirauté, Campo Dell’Oro, Le Bella Vista, La casa corsica Paradise (camping), Les Calanques, Les Sanguinaires, Marina Viva, U Livantu

Pour les balbuzards, il est possible de les observer partout dans la Réserve Naturelle de Scandola. Une réserve exclusivement accessible qu’en bateau et en été. Les Balbuzards sont sur les sites de nidification de début mars à fin juillet/début août. Des bateaux de promenade font le tour de la réserve de Scandola au départ de Porto ou Calvi, sinon il est possible d’en observer tout du long de la route en bord de mer entre Calvi et Porto (par exemple la Revellata, Capo Cavallo, Partinello), en évitant bien sur de s’approcher des nids qui est difficile d’ailleurs puisque ces-derniers sont sur des pitons rocheux.

Que faire :

- Visite de la Réserve de Scandola
- Visite de Calvi, sa citadelle et l’église Sainte-Marie-Majeure de Calvi
- Baignades à la plage de Calvi ou à la plage d’Algajola
- Plongée à la réserve de la Revellata
- Randonnée dans la forêt de Bonifato
- Excursion au village perché de Sant’Antonino

Où se loger : Chez Charles, Hostellerie de l’Abbaye, La Villa, La Signoria, Capo Rosso

Pour observer les gypaètes barbus, il suffit de se rendre dans les points qui culminent à plus de 2000 mètres. La vallée d’Asco (entre le village et l’ancienne station de ski) est recommandé, mais le secteur du Niolu (autour du barrage de Calacuccia) est aussi intéressant. Les meilleurs périodes d’observation sont d’octobre à décembre, mais on en voit aussi toute l’année.

Envie de partir dans le sud de l’île ? Rendez-vous à Bonifacio. Les falaises y sont le refuge du pigeon biset, merle bleu, grand corbeau, moineau soulcie auxquels se joignent en été martinet, hirondelle, faucon pèlerin… Le goéland d’Audouin, enfin, est parfois aperçu dans les Bouches de Bonifacio. Le puffin, un oiseau de mer, est aussi présent dans la région de Bonifacio tout comme le cormoran huppé.

Que faire :

- Promenade au port de plaisance
- Visiter la citadelle de Bonifacio
- Baignades à la plage de Piantarella ou à la plage du Petit Spérone
- Parties de golf au golf de Spérone
- Visite des îles Lavezzi
- Excursion en mer : visite de l’île de Cavallo et ses villas de milliardaires, des grottes marines (Chapeau de Napoléon et Sdragonato), des calanques de Fazzio et Paraguan, l’escalier du Roi d’Aragon et le grain de sable de Bonifacio.

Où se loger : Hotel et Spa Des Pêcheurs, U Capu Biancu, http://www.corsicatours.com/fiche_p..., Version maquis Citadelle, Moby Dick, Le Goéland Casa Santini, Le Roi Théodore

A noter que les espèces de passage sont relativement peu importantes en Corse. La majorité des oiseaux migrateurs préfèrent en effet contourner la Méditerranée par l’Espagne ou le Moyen Orient, plutôt que d’emprunter le pont Corse-Sardaigne-Sicile.

Envie de découvrir la Corse “au gré des oiseaux” ? Un conseiller est à votre écoute pour vous concevoir un circuit sur-mesure selon vos envies et votre budget ! Un séjour ornithologique pour découvrir et apprécier la faune et flore corse tout en profitant de belles vacances. Que vous veniez en post ou hors-saison, les bons plans Corsicatours vous permettront de trouver l’hébergement idéal à prix abordables et non loin de vos sites d’observation.

Crédit photo : Palomba Robert