Faune et flore de Corse

6 min de lecture
4.6 / 5
13 votes
Lever de soleil depuis le gite de Capanelle

La Corse est une île magnifique avec de nombreuses réserves naturelles. Les vacanciers chaque année s’émerveillent face à cette nature “sauvage” et spectaculaire où une faune et une flore jalousement préservées font de l’île de Beauté une très belle destination écotouristique !

 

Quels animaux sur la terre Corse ?

Cochons sauvages et bien plus

Nous commencerons par le majestueux mouflon, (a muvra), emblème de la Corse tel un roi que l'on aperçoit de loin. Il vit en Corse depuis le néolithique et est interdit de chasse depuis 1955. C'est uniquement dans les massifs escarpés de Bavella et du Cintu qu'ils évoluent et peut-être aurez-vous la chance d'en croiser si vous êtes patients, discrets et face au vent, équipés de jumelles. Le sanglier corse, (U cignale), le cousin sauvage du cochon, est trapu et rapide et se nourrit de racines, de glands et de châtaignes. Avec son groin, il creuse et déracine de nombreux espaces en plaine et de plus en plus proches des villes, ce qui exaspère les habitants. La chasse au sanglier, une institution en Corse tente d'en réguler le nombre.

L'âne corse, (u sumeru), un véritable compagnon pour l'homme, était autrefois un précieux partenaire pour travailler dans des milieux escarpés et difficiles d’accès. Aujourd'hui des promenades à dos d'âne sont organisées, une belle expérience en pleine nature. Le cursinu, le chien de race corse des chasseurs et des bergers est présent sur l'île depuis le 16ᵉ siècle. Rustique et robuste, c'est un excellent gardien, un compagnon fidèle et intelligent. Si vous croisez un hérisson (U ricciu) le jour, ce n'est pas bon signe ! C'est qu'il a faim ou froid. Il n'est pas rare de s'arrêter sur la route pour le laisser passer. Ce régulateur de nuisibles tels que les souris, les escargots ou les insectes se fait malheureusement de plus en plus rare.

La tortue Hermann, (a cuppulata), observez-la, elle est fascinante. Présente depuis 300 000 ans en Corse, elle est aujourd'hui l'espèce la plus menacée au monde. Elle peut vivre 100 ans mais la malveillance, les incendies et l'urbanisation en décident souvent autrement. Si vous la croisez, ne la déplacez pas trop car fidèle à son habitat, elle y retournerait avec tous les dangers à affronter ! L’euprocte de Corse (a tarentella) aime chasser la nuit près des éclairages des maisons. D'aspect granuleux, cette espèce endémique nous débarrasse des moustiques et des larves d'insectes, soyons reconnaissants ! Le seul animal mortel de Corse mesure quelques centimètres et porte une robe rouge et noire : c'est La Malmignatta, araignée au venin mortel !

 

Aigle royal en vue en montagne

Que vous soyez ornithologue ou juste fan d'oiseaux, la Corse en est le paradis : on y trouve des oiseaux sédentaires ou migrateurs : chouette, milan royal, hibou, faucon pèlerin (une trentaine de couples), gyrapède barbu (l'altore) épervier, martinet, merle noir, merle bleu, grive, aigle royal, rouge-gorge, mésange, hirondelle, cigogne, flamant rose, corneille, cormoran… Sans oublier le goéland d’Audouin, qui ne se reproduit que sur le littoral corse. Quand on dit Corse, on dit sittelle (a Picchjarina) : ce passereau de petite taille, gris et jaune au long bec vit entre 800 et 1800 mètres au milieu des pins. Présente en Corse depuis 1000 ans, elle devient peu à peu une espèce en voie d'extinction. Dans la réserve de Scandola, vous apercevrez peut-être le Balbuzard pêcheur, un rapace diurne (l'aigle pêcheur), plonger sous l'eau à la recherche d'une proie.

Les migrations sont un des phénomènes les plus étonnants de la nature. Dans les dunes de Prunete, Le Conservatoire d'espaces naturels de Corse vous invite à faire naître des passions en observant la danse des oiseaux dans le ciel. À Cervione, on quantifie cette belle diversité d'espèces venant d'Afrique.

 

Richesse aquatique : poissons et crustacés

Si vous faites une plongée, vous aurez la chance d'approcher des mérous, (à Mérouville dans l'extrême sud) dont l'espèce est protégée. Le chapon, la rascasse, le sarran et le rouget vivent autour des rochers et la vive, le sar, la saupe, le corb, le saint-pierre, le labre et la mostelle dans le sable. La pollution, la pêche intensive et le braconnage rendent malheureusement moins présents la langouste, le homard et le crabe sur l'Ile de Beauté.

 

oiseaux îles cerbicale corse
oiseaux îles cerbicale corse © Robert Palomba
Cochon corse
Cochon corse

Voici, en peu de mots, le maquis de chez nous par Simon GRIMALDI

Voulez-vous - Amici mei - que je vous dise un mot sur le Maquis ? Le nôtre, celui de Corse, A Macchia, que l’Empereur reconnaissait à son odeur, comme un parfum de femme… Un mot, me direz-vous, c’est bien peu de chose. Mais c’est un mot d’amour, un amour aussi grand que cette étendue géante ou petite, sombre et légendaire de verdure et de vie, qui murmure au vouloir de la brise, mugit au vent du mistral, souffre et meurt tel un être de chair. Et qui me tient au cœur.

Il est près de ma porte, ce Palais vert, son odeur est chez moi, ses couleurs à mes yeux et ses bruits à mes oreilles.

Aux éclats de ses fleurs je sais lorsqu’il sourit, et je sais quand il souffre des flétrissures du temps, de celles d’une tempête, du feu ou des crimes odieux de ceux qui le méprisent.

Tache verte aux croupes d’un versant, végétation prodigue au flanc d’une montagne, éclaboussure de flore dans un amas de roches où vaste étendue, il est de tout temps ce fouillis de plantes peu communes et de rare abondance… U Paradis de flore. Nature inextricable et secrète comme celle de notre Île.

Immortelle
Immortelle

Vous aimerez aussi

Corse du Sud © Frédéric Goes
Loisirs et activités
Haute Corse © Jean Pol Grandmont

Flâneries botaniques et ornithologiques en Haute Corse

8 jours | 7 nuits
Au coeur des marais
Lacs et cours d'eau
Espace naturel préservé
De
1099
à
1425
/pers.
Corse du Sud © Taravo Ornano Tourisme

Flâneries botaniques et ornithologiques en Corse du Sud

8 jours | 7 nuits
Îles et littoral
Villes et villages
Espace naturel préservé
De
1089
à
1739
/pers.
Les cétacés de Corse
Nature
Nos conseils de corse
4 min de lecture
3.5 / 5

Les cétacés de Corse

Corse authentique en Balagne
Nos conseils de corse
Corse du Sud © Robert Palomba

Pépites du sud

8 jours | 7 nuits
Îles et littoral
Villes et villages
Espace naturel préservé
De
1359
à
2089
/pers.
 © Robert Palomba

Un circuit intense armé de vos 5 sens

11 jours | 10 nuits
Îles et littoral
Panorama
Dégustation
De
1449
à
2579
/pers.
Haute corse © Robert Palomba

Un autotour d'exception

15 jours | 14 nuits
Îles et littoral
Villes et villages
Espace naturel préservé
De
2219
à
3159
/pers.

À cheval dans le désert

8 jours | 7 nuits
Îles et littoral
Espace naturel préservé
Sport
À partir de
1611
/pers.

Chevauchée entre mer et montagne

7 jours | 6 nuits
Espace naturel préservé
Sport
À partir de
1615
/pers.

Quelle végétation en Corse ? Fleurs et arbustes du maquis.

En Corse, on trouve un large éventail de 2500 espèces de plantes, dont 131 purement endémiques et 165 endémiques de Corse et des régions de la Méditerranée. Nous vous guidons dans un paysage végétal particulier et très varié.

Chaque plante raconte une histoire, une anecdote, une tradition, une légende, un remède ou une recette de cuisine. Laissez-nous vous aider à les chercher et à les reconnaitre et ainsi nous aider à faire respecter un patrimoine naturel merveilleux !

  • Le pin Laricio, cet arbre magnifique qui représente si bien la Corse et qui peut vivre 1000 ans.
  • Le généreux chêne-liège
  • L'olivier, symbole de paix et de réconciliation
  • Le lentisque protège des épidémies, celui de Ghisonaccia est millénaire !
  • L'arbousier et ses baies rouges en hiver que l'on mange en balade.
  • Le genévrier nain : l'un des plus vieux et plus gros au monde se trouve à Morosaglia. Autrefois, on en faisait des sceaux.
  • La toxique aconit de Corse et la grassette carnivore que l'on trouve aux pozzines sur le plateau vert du Cuscionu.
  • Le myrte, froissez ses feuilles pour inhaler son odeur ! Ses fruits donnent une exquise liqueur.
  • L'immortelle mythique, nous avons écrit un long texte sur elle.
  • La digitale pourpre, présente sur toute l'île en bord de route ou de chemin, nous offre des fleurs rose fuchsia de mai à août. Les enfants s'amusent à faire éclater les fleurs sur le dos de leur main.
  • Le crocus tout petit aime surtout le sud de la Corse
  • Le ciste rose ou blanc à l’odeur d’immortelle et de miel
  • L'ellebore de Corse en hiver et au printemps aux vertus purgatives, elle tuait les vers issus de plaies chez un animal
  • La blanche Asphodèle d'un mètre de hauteur et 6 pétales, on en faisait des torches
  • L'aulne odorant aux feuilles brillantes en forme de cœur. On l'utilisait pour faire des sabots.
  • Le laurier et le thym indispensables en cuisine
  • La nepita, la menthe des montagnes qui en infusion facilite la digestion
  • La bruyère arborescente dans les sous-bois

Toutes celles qui portent un nom évocateur voire poétique : l'arecchja capruna ou l’oreille de chèvre, u bilicu ou l'ombilic des rochers, e campanelle ou l'amourette,  a coda di cavallu ou (la prêle), queue de cheval, a coda di volpe, (le lagurier) ou queue de lièvre,  a ghjallina, la poulette, u pede di lione ou (la ficaire fausse renoncule), pied de lion...

La liste est encore longue et si le sujet vous intéresse, nous vous invitons à la compléter par vous-même lors de votre prochain voyage en Corse !

 

Les pins tordus par le vent, Aiguilles de Bavella
Les pins tordus par le vent, Aiguilles de Bavella © Robert Palomba
Îles Lavezzi
Îles Lavezzi © Robert Palomba

 

Protection de trésors endémiques

Afin de préserver la beauté sauvage et la faune unique de la Corse, une grande partie de l’île (40%) a été désignée Parc Naturel Régional de Corse (PNRC) en 1972. Contrairement aux parcs nationaux français, qui ne protègent que des zones inhabitées, le PNRC englobe la population locale et vise à protéger non seulement l’environnement, mais également le patrimoine culturel de la région.

De plus, sept réserves protègent cette faune et flore exceptionnelle :

  • les Iles Cerbicale où nichent les cormorans huppés,
  • L’étang de Biguglia protège quelques 127 espèces d’oiseaux aquatiques
  • L'archipel des lavezzi avec 68 espèces de poissons au départ des bouches de Bonifacio
  • La réserve de Scandola, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO
  • Les Îles Finocchiarola dans le Cap Corse
  • Les Tre Padule de Suartone
  • La Réserve du Monte Rotondo

Vous l’avez compris : il est important de préserver les richesses naturelles, d’une part pour notre survie mais aussi pour permettre à tous d’en profiter ! Sa sauvegarde relève impérativement d'une prise de conscience collective.

Notre connaissance fine et intime du territoire, de sa culture et de ses coutumes, de son histoire et de sa géographie fait de Corsicatours l'interlocuteur parfait pour découvrir la Corse hors des sentiers battus. Préparons ensemble votre voyage en Corse en toute tranquillité : croisières découvertes, circuits autotour, villas pieds dans l'eau... Découvrez également un large choix de bons plans et de circuits personnalisables en toute saison.

13 personnes ont déjà voté
Donnez-nous votre avis sur cet article
Donnez-nous votre avis sur cet article